Disney + passe 60 millions d'abonnés et l'entreprise prévoit un nouveau service de streaming pour 2021

Disney + continue pour l’être le service de streaming le plus populaire du marché. Lors pour l’un récent appel aux résultats trimestriels, Disney a divulguer que le service de streaming avait rassemblé 60,5 centaines de milliers pour l’abonnés payants dans le univers. Cela représente une augmentation par rapport aux 54,5 centaines de milliers déclarés en mai, ce qui représente une croissance impressionnante. Cela signifie aussi que Disney a atteint son objectif pour l’abonnement de cinq ans en neuf mois, soufflant par les estimations et les attentes de l’industrie. Non seulement cela, mais la société prévoit aussi de lancer un autre service de streaming dans le courant de 2021.

Dans tous les services de streaming de la société, qui incluent aussi Hulu et ESPN +, Disney affirme avoir dorénavant plus de 100 centaines de milliers pour l’abonnés payants dans le univers. Netflix, quant à lui, reste le roi de la colline avec près de 200 centaines de milliers, mais Disney rattrape rapidement son retard. Le PDG Bob Chapek avait ceci à dire dans une déclaration.

CONNEXES: Disney signale des pertes de près de 5 milliards de dollars pour le dernier trimestre

«Malgré les défis constants de la pandémie, nous avons continué à nous appuyer sur l’sensationnel succès de Disney + tandis que nous développons nos activités mondiales directes aux consommateurs. La portée mondiale de notre portefeuille complet de services directs aux consommateurs dépasse dorénavant un 100 centaines de milliers pour l’abonnements payants stupéfiants, une phase importante et une réaffirmation de notre stratégie DTC, que nous considérons comme la clé de la croissance future de notre entreprise. « 

Bob Chapek a aussi annoncé que Disney prévoyait de lancer un nouveau service de streaming en 2021 axé sur le «divertissement général». Le service sera lancé sous la marque Vedette, qu’il a acquise dans le cadre de son colossal contrat de 71,3 milliards de dollars avec Fox qui est entré en vigueur l’an dernier. Le service comportera du contenu provenant des studios ABC, de Fox Television, de FX, de Freeform, des studios du XXe siècle et de Searchlight. De plus, ce service sans nom sera intégré à Disney + sur de nombreux marchés. Le prix du service n’a pas encore été divulguer.

Le streaming s’est avéré être l’un des rares points positifs pour Disney ce trimestre. La société a perdu 4,84 milliards de dollars. Avec ses parcs à graphisme tels que Disneyland et Disney World fermés durant des mois plus tôt dans l’année, ils saignaient de l’argent. Le manque de revenus des sorties en salles n’a rien arrangé.

Ce qui est incontestablement clair, c’est que le streaming est en effet l’futur. Cela était évident avant 2020, mais la fermeture du théâtre, qui a résulté de la crise mondiale, a réellement rendu cela inéluctable. Par exemple, Disney + fera la 1ère de Mulan en sept., qui était considérée comme l’une des majeures sorties en salles du studio pour l’année. Le film coûtera 29,99 $ aux États-Unis, bien qu’il fasse encore ses débuts dans les salles de plusieurs marchés du univers entier, où il est envisageable de le faire. Pour l’autres studios, comme Universal, ont expérimenté des offres de VOD premium ces derniers mois pour générer des revenus.

Disney + abrite de nombreux contenus attrayants, y compris le Guerres des étoiles franchise et le monde cinématographique Marvel. En ce qui concerne les originaux, Le mandalorien s’est avéré être un colossal succès, la saison 2 de l’oeuvre devant débuter en octobre. Le faucon et le soldat de l’hiver, une nouvelle série Marvel en direct, devait initialement faire ses débuts ce mois-ci. Cependant, les retards de production ont forcé Disney à reporter sa 1ère. Cette nouvelle a déjà été rapportée par CNBC.

Sujets: Disney Plus, Streaming, Disney

Ryan Scott chez Movieweb

Articles récents

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *