Tim Burton explique pourquoi il voulait Michael Keaton comme Batman

Michael Keaton est sans doute le Batman le plus populaire de tous les temps, mais peu de personnes ont vu le potentiel de l’acteur avant ses débuts dans Batman de Tim Burton. À la fin des décennies 1980, Keaton était surtout rencontré pour son métier dans des films comiques et n’était pas la personne à laquelle une grande partie des cinéastes auraient pensé lors du casting de Bruce Wayne. Inutile de dire que la nouvelle de son casting est un choc pour beaucoup à l’époque. Dans les coulisses, Tim Burton a aussi rencontré l’appréhension des producteurs et des dirigeants de Warner Bros. lorsqu’il a voulu lancer Keaton. Même ainsi, il est resté dévoué à ses armes en medium le potentiel de l’acteur, et nous savons tous aujourd’hui de quelle façon cela a fonctionné. Récemment, Keaton est présenté dans une nouvelle interview avec THR, et la pièce inclut une histoire de Burton expliquant pourquoi il a choisi de lancer Keaton. Comme il le annoncé dans l’article : CONNEXES : Michael Keaton explique son retour de Batman et pourquoi il fait le film Flash une chauve-souris ? Ils ne ressemblent pas à Arnold Schwarzenegger, ce n’est pas un grand super héros pour l’action. C’est quelqu’un pour l’intelligent et un peu foutu. Et Michael a une telle intensité qu’il se annoncé : « Ouais, je pouvais voir ça mec qui veut se déguiser en chauve-souris. Tout est enraciné dans la psychologie, Jekyll et Hyde et les deux côtés pour l’une personnalité, la lumière et l’obscurité, et il l’a compris. » Après le casting Michael Keaton dans Batman, Burton a ramené l’acteur pour la continuité Batman Returns en 1992. La passion entre l’acteur et le cinéaste est réciproque, car Keaton attribue aussi à Burton la façon dont son métier sur les films de Batman a changé l’industrie à jamais. Il a annoncé que c’était à ce moment-là qu’Hollywood avait réalisé à quel point les films de super-héros pouvaient être lucratifs, évoluant au final vers le type prenant le pas sur la culture pop. « Ce que Tim a fait a tout changé », a déclaré Keaton. « Tout ce que vous voyez aujourd’hui a commencé avec lui. Si vous pensez réellement à ce qui s’est passé entre 1989 et aujourd’hui, au niveau culturel, corporatif, économique, c’est fantastique. » Durant ce temps, Keaton a revisité le rôle de Bruce Wayne pour Le flash, la 1ère fois qu’il calcule le rôle à partir de Batman Returns. Car l’?uvre entraine l’introduction pour l’un multivers avec différentes incarnations de Batman, Keaton admet qu’il n’a pas tout à fait compris l’?uvre les premiers jours, demandant à être raconté plusieurs fois. Une fois qu’il est mis au courant, Keaton était ravi de signer sur le projet, car il avoue qu’il s’accroche à l’idée de reprendre le rôle une fois de plus à partir de de nombreuses décennies. « Franchement, au fond de ma tête, j’ai forcément pensé: » Je parie que je pourrais retourner en arrière et clouer ce putain de merde.  » Et alors j’ai pensé : « Eh bien, aujourd’hui qu’ils me exigent, laissez-moi voir si je peux y arriver » », a déclaré Keaton. The Flash, qui est réalisé par Andy Muscheitti et rédigé par Christina Hodson, devrait sortir le 4 novembre 2022. Avec Keaton, le film mettra en vedette Batman de Ben Affleck, bien qu’il ne soit pas clair si les deux Bat-men seront rendez-vous à l’écran. Ezra Miller, Sasha Calle, Kiersey Clemons, Maribel Verdu et Ron Livingston sont aussi à l’affiche. L’interview de Keaton peut être lue sur The Hollywood Reporter. Sujets : Batman

Articles récents

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *