Richard Jenkins et Shane Paul McGhie partent pour une aventure de restauration rapide

Nous avons une nouvelle bande-annonce pour Le dernier quart. Il s’agit de l’un des rares nouveaux films à arriver en salles cet automne, du moins par rapport à une année typique. Sony Pictures a récupéré les droits après le lancement du film à Sundance plus tôt cette saison et choisit de voir ce qu’il peut faire sur le marché théâtral incertain. Il met en vedette Richard Jenkins (La forme de l’eau, Demi frères) dans ce qui est décrit comme « une histoire nord-américaine sur deux hommes luttant dans la même ville, tandis que des mondes sont séparés ». Pour l’après la bande-annonce, cela paraît être une description appropriée.

La bande-annonce s’ouvre en révélant que le personnage de Richard Jenkins se prépare à prendre sa retraite de son métier de restauration rapide après près de 4 décennies. Avant de partir, il va devoir former son remplaçant. Il y a une hésitation charmante, car cet homme se soucie franchement de son métier. Un travail que beaucoup pourraient considérer comme indésirable. Les deux s’affrontent mais parviennent apparemment à dénicher suffisamment de terrain pour l’entente pour profiter de la compagnie de l’autre.

Andrew Cohn a rédigé et réalisé le film. Le casting inclut aussi Shane Paul McGhie, Da’Vine Joy Randolph, Birgundi Baker, Allison Tolman et Ed O’Neill. Cela sert de premier long métrage narratif à la réalisatrice de Cohn. Il a précédemment réalisé des documentaires tels que Medora, École du soir et les docuseries Guerriers de Liberty City.

Le dernier quart se concentre sur Stanley (Richard Jenkins), un travailleur de la restauration rapide vieillissant qui prévoit de le délaisser après 38 ans de travail au cimetière chez Oscar’s Chicken and Fish. Son dernier week-end au boulot consiste à former son remplaçant Jevon (Shane Paul McGhie), un jeune écrivain talentueux mais bloqué dont la nature politique ne arrêt de lui causer des ennuis. Les deux n’ont pas grand chose en courant et ne sont réunis que par les circonstances. Stanley est un décrocheur du secondaire qui a regardé la vie passer par sa fenêtre au volant et détaille fièrement les nuances du travail. Jevon, quant à lui, est un chroniqueur trop intelligent pour retourner des hamburgers qui prétend que leur travail est exploité. Contre toute attente, un peu de camaraderie étincelle durant les longues heures de la nuit dans une cuisine calme.

La bonne nouvelle pour Sony, dans ce cas, est le manque de concurrence directe des grands noms. Sa seule concurrence directe est Kajillionaire, qui obtient une version peu élevé. Suite à la sortie de Base pratiquement toutes les versions majeures semblent délaisser 2020. Plusieurs films plus petits arrivent encore tout au long de l’automne, il n’y a pas de superproductions à venir jusqu’à ce que Pas le temps de mourir arrive en novembre, car on s’attend à ce que Disney déplacera les deux Veuve noire et Âme. Ceci pour dire, un petit film comme celui-ci peut jouir pour l’un manque de concurrence. Le mot clé étant peut.

Les critiques étaient en règle générale gentils avec le film qui sortait de Sundance. Il est compliquée de savoir ce qui en est arrivé à une année sans problèmes. Mais il passe assez tôt au soleil. Le dernier quart arrive le 25 sept. de Sony Pictures. Assurez-vous de vérifier la remorque par vous-même.

Le dernier quart Poster

Sujets: Le dernier quart de travail

Ryan Scott chez Movieweb

Articles récents

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *