Pourquoi Wonder Woman 1984 avait Diana abandonné son épée et son bouclier

Le chaque primordial collection de la reine Diana pendant son péripétie Wonder Woman pendant le DCEU mettait en sculpteur la super-héroïne brandissant une glaive et un rondache pendant Batman afin Superman. Ces emblème constituaient aussi une section importante de l’magasin de Diana pendant son modèle autosuffisant Wonder Woman pellicule. Malheureusement sa enchaînement, Wonder Woman 1984, aperçoit Diana exposer le mal sinon l’glaive ni le rondache, en utilisant purement son lasso flavescent et ses menotte de titre. Comme une pour-parlers pour CBR, l’starlette administratrice du pellicule, Gal Gadot, a détaillée la intelligence des emblème manquantes.

«C’est en question la intelligence comme quiconque certains avons décidé qu’sézig ne devrait pas renfermer pour l’épée ou de rondache. Diana n’est pas provocatrice. Sézig n’est pas là comme se amocher. Sézig est une pacificatrice. De mieux, sézig contient surtout que les personnes ne sont pas ennuyeux. , en soi … Nous-mêmes totaux entiers analogues. Nous-mêmes avons entiers nos périodes où certains ne faisons pas la complaisante truc comme contenter ce souterrain. Sézig suppose lors le initial des personnes, et par cohérent, sa hardiesse par avarie est évidemment de Protégez-les. Sézig décide l’exposé. Tandis, comme sézig, l’complaisance – ils comprendront. Ils finiront par le appréhender, uniquement sézig fera forcément et donnera chaque ce qu’sézig a comme fournir la indulgence à l’complaisance. « 

CONNEXES: Soul Vs. Wonder Woman 1984: HBO Max ou Disney + ont-ils gagné mieux pour l’abonnés ce Nativité?

Tandis que les versions animées et réelles les mieux récentes de Wonder Woman ont articulé son passé de combative amazonienne, les bandes dessinées originales du personne l’ont dépeinte même une accréditée de la tranquillité, représentante pendant l’complaisance comme à elles proclamer un intrigue de amener les conflits sinon agression. Le meneur de Wonder Woman 1984, Patty Jenkins, a divulguer de quelle manière le pellicule post-scriptum loyal à cette variété égoïste de la super-héroïne, en formant un fable où mortel ne grippe, même ceux-ci qui ont essayé de compromettre à Diana dessous le élégance de la calculs ésotérique qui est au coeur de l’intrigue .

« Pas une personnelle mortel ne grippe pendant chaque le pellicule. Ce que toi-même remarquerez sans doute ou non, uniquement certains certains totaux écartés, car si toutes ces êtres sont dessous le avive de tout truc pour l’autre, ce n’est pas de à elles sottise. Tandis j’ai chéri conférer pour ça, où, même, toi-même ne pouvez pas – que pouvez-vous – toi-même ne pouvez pas le agissant! Ce n’est pas de à elles sottise s’ils toi-même attaquent! Tandis c’est devenu distrayant facétieux qu’sézig a cataclysme rabattre le type pendant la break la boulevard, car ses freins marchent forcément. Tu sais, c’est même sézig l’a affirmé, ça doit forcément concerner – ou non, Steve, on ne peut pas prétexter l’glaive.

Cette prière sur la non-violence n’a pas été détenir traitée par certaines sections du officiel, qui se sont plaintes du cataclysme que le pellicule ne panier pas amplement de scènes d’aventure. Malheureusement Jenkins doit concerner félicitée comme renfermer collé à ses ventres et présenté une conforme fiction de super-héros révélatrice où le mêlée est courageux par des discussions en l’occurence que des brutalités de poing.

Idéal et co-écrit par Patty Jenkins, Wonder Woman 1984 stars Gal Gadot, Chris Pine, Kristen Wiig, Pedro Pascal et Natasha Rothwell. Le pellicule est dorénavant utilisable en salles et sur HBO Max. Cette histoire provient de CBR.com.

Sujets: Wonder Woman 2, Wonder Woman

Neeraj Chand

Articles récents

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *