Pourquoi le diable avait toujours besoin de Tom Holland en tête selon le réalisateur Antonio Campos

Netflix Le diable tout le temps est un conte sombre et gothique situé dans le Sud qui raconte l’oeuvre pour l’un groupe pour l’individus brisés, rien de plus que le personnage pour l’Arvin Russell, joué par Homme araignée vedette Tom Holland. C’est une place compliquée et moralement compromis pour n’importe quel acteur, et devient doublement surprenant en tenant compte de l’image publique parfaite de la Hollande. Dans une interview, le réalisateur du film, Antonio Campos, a détaillée pourquoi Holland était l’acteur excellent pour confier le rôle pour l’Arvin.

« Entre les mains pour l’un acteur mineur, Arvin aurait simplement été un personnage impénétrable et potentiellement aliénant qui a fait beaucoup de choses horribles. La clé pour lui était de appréhender son traumatisme et de communiquer l’humanité en lui. Au-delà pour l’adapter sa voix et sa physicalité. , Tom a pu assumer et porter le traumatisme qu’Arvin avait participé à, mais il était forcément capable de communiquer la chaleur et l’humanité qui ont fait pour l’Arvin un personnage accessible avec lequel nous pourrions réellement nous connecter et soutenir. « 

CONNEXES: The Devil All the Time Review: Un thriller tordu et horrible de Backwoods

La performance de Holland dans le film a suscité de nombreux éloges de la part des critiques, qui ont cité Arvin comme l’épine dorsale émotionnelle de l’ensemble du long métrage. Le personnage pour l’Arvin ne parle pas beaucoup, et commet des actes de violence tout autant souvent par rapport aux autres protagonistes du film. Mais contrairement à ces protagonistes, Arvin a une forte boussole morale. Holland avait déjà parlé à Variety de la facilité à représenter un personnage aussi sophisitiqué.

« Je dois dire que j’étais réellement nerveux et effrayé de venir sur le plateau pour la 1ère fois car je ne savais pas si je l’avais en moi pour jouer ce genre de personnage. C’est un personnage réellement compliqué et c’est très sombre. , et j’ai dû aller mentalement dans des endroits où je ne savais pas que je pourrais aller ou où je ne pense pas que je voudrais jamais y retourner. « 

De son arôme, Campos est plus que satisfait du travail réalisé par Holland sur son film, allant jusqu’à déclarer l’étoile montante comme l’un des plus grands collaborateurs de sa génération.

«Pour un acteur de son âge, être capable de capturer ce type de complexité sans effort est rare. Il est l’un des meilleurs avec lesquels j’ai travaillé et réellement l’un des plus grands de sa génération.

Tom Holland continuera à s’attaquer à des métiers compliquées avec le suspens à venir de Russo Brother Cerise, où l’acteur calcule le rôle pour l’un médecin de l’armée atteint de SSPT, qui mène une vie de crime pour maintenir sa consommation de drogue. Après cela, la Hollande dirigera la sienne Homme araignée univers cinématographique sous Sony qui verra le mur-crawler palmé s’unir à plusieurs de ses collaborateurs de soutien des bandes dessinées sur grand écran.

Avec une distribution principale de Tom Holland, Bill Skarsgård, Jason Clarke, Riley Keough, Robert Pattinson, Eliza Scanlen, Sebastian Stan, Harry Melling, Haley Bennett et Mia Wasikowska, Le diable tout le temps premières le mercredi 16 sept. sur Netflix. Cette nouvelle provient pour l’IndieWire.

Sujets: Le diable tout le temps

Neeraj Chand

Articles récents

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *