Mystère à Venise : Pourquoi Kenneth Branagh mise cette fois sur le surnaturel

Mystère à Venise : Pourquoi Kenneth Branagh mise cette fois sur le surnaturel

Le réalisateur continue d’adapter Agatha Christie, mais avec un changement de taille pour ce troisième volet.

Le réalisateur continue d’adapter Agatha Christie, mais avec un changement de taille pour ce troisième volet.

Le changement de style de Kenneth Branagh pour ce troisième volet des enquêtes de Hercule Poirot

Pour sa troisième adaptation des enquêtes de Hercule Poirot, Kenneth Branagh a décidé de s’éloigner du style visuel du Crime de l’Orient-Express (2017) et Mort sur le Nil (2022). S’il reprend le principe d’un crime à résoudre au sein d’une communauté remplie de stars (Camille Cottin, Michelle Yeoh, Riccardo Scamarcio ou Tina Fey succèdent à Johnny Depp, Michelle Pfeiffer, Gal Gadot, Emma Mackay…), et qu’il s’inspire toujours d’un roman d’Agatha Christie (mais moins célèbre que les deux précédents, intitulé La Fête du potiron), il mise cette fois sur le surnaturel.

En voyant passer ses affiches ou son teaser reprenant des codes du cinéma horrifique, une partie du public n’a d’ailleurs même pas fait le lien avec les deux précédents volets de la saga. Et c’est fait exprès !

James Prichard explique le choix de changement de style

Son producteur, James Prichard, a expliqué cet été à Total Film que ce basculement vers une ambiance plus inquiétante était voulue :« Si l’on veut continuer à tourner ces films, on ne peut pas se permettre de refaire sans cesse la même chose. Changer de style sur celui-ci, c’est peut-être risqué, mais cela a le potentiel de garder la saga en vie. »

Une nouvelle enquête inquiétante à Venise pour Hercule Poirot

Voici donc Hercule Poirot à la retraite, qui profite de vacances à Venise. Mais la ville, sinistrée par la Seconde Guerre Mondiale, est plus inquiétante que prévu… Le séjour tourne même au cauchemar quand le détective assiste à sa première séance de spiritisme, et qu’un crime est commis au beau milieu de la démonstration. Il est l’heure de reprendre du service…

Mystère à Venise sortira le 13 septembre au cinéma avec une interdiction aux moins de 13 ans aux Etats-Unis. Et ensuite ?« Si Ken a envie d’en faire d’autres et que Michael (Green) souhaite en écrire davantage, je rempilerai très certainement, répond Prichard. Il y a un tel matériau de départ qu’on peut continuer. »

D’ailleurs, Kenneth Branagh a déjà fait part de son souhait d’étendre ses adaptations aux enquêtes de Miss Marple, l’autre personnage incontournable imaginé par Agatha Christie :« Oui, ça pourrait être fun, répondait-il juste avant la sortie de Mort sur le Nil. Vous venez peut-être de lancer le Christie-verse avec cette idée ! J’adorerais voir Miss Marple intégrer ces films. C’est une enquêtrice brillante. »

Ressources supplémentaires

Kenneth Branagh : “les acteurs ignoraient ce qui allait se passer” sur le tournage Mystère à Venise [vidéo]

Articles récents

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *