Cineworld pense qu'AMC et Universal Deal sont la mauvaise décision, Regal ne se joindra pas

AMC Theaters et Universal Pictures ont récemment bouleversé l’industrie du grand écran en concluant un accord qui permettra à de nouvelles sorties en salles de faire leurs débuts en VOD premium 17 jours après leur sortie initiale. C’est quelque chose contre lequel les chaînes de théâtre se battent à compter de des décennies. Et il s’avère que Cineworld, la société mère de Regal Cinemas, va poursuivre à lutter contre cela.

Regal est la seconde plus grande chaîne aux États-Unis, derrière AMC. Cineworld, dans l’ensemble, exploite plus de 787 théâtres dans dix pays. Suite à l’annonce de l’accord récent, le PDG de Cineworld, Mooky Greidinger, a répondu. Selon Gridinger, ils ne voient en toute simplicité aucune valeur à conclure eux-mêmes un tel accord.

« Chez Cineworld / Regal, nous ne changeons pas notre politique en ce qui concerne la diffusion de films qui respectent la vitrine théâtrale. Nous ne regardons aucune valeur commercial dans ce modèle. »

Les précisions de la transaction ne sont actuellement pas identifiés mais AMC participera aux bénéfices premium de la VOD. Ces films auront en général un prix de location de l’ordre de 20 $. Universal a eu de la chance avec des titres comme Tour du univers des trolls plus tôt cette saison. Le soucis pour les chaînes de grand écran est que cela découragera apparemment plusieurs téléspectateurs de se rendre au box-office. Au lieu de cela, choisir pour l’attendre la sortie de la VOD. Mooky Greidinger, parlant plus loin, a franchement spécifié que Cineworld ne chercherait pas à raccourcir la fenêtre théâtrale exclusive existante.

«Bien que nous ne connaissions pas tous les précisions et que nous analysions forcément tout mouvement dans l’industrie, nous l’analyserons. Les personnes doivent être conscients que le premier grand film pour l’Universal ne sortira que dans six mois, donc il n’y a pas de pression en ce lieu . Mais nous regardons franchement cela comme une mauvaise décision au mauvais moment. De toute évidence, nous ne changeons pas notre politique en ce qui concerne la projection uniquement de films qui respectent la fenêtre théâtrale. « 

Actuellement, les salles bénéficient pour l’une fenêtre exclusive de près de trois mois pour les sorties en salles. En théorie, ce nouvel accord avec Universal peut permettre de gros titres comme F9 ou Univers jurassique: Dominion être mis à disposition dans le confort de la hame moins de trois semaines après leur sortie en salles. Bien que l’on pense actuellement qu’Universal s’en tiendra surtout à exercer cette option avec des films à budget moyen, en gardant une fenêtre théâtrale plus longue pour les grands blockbusters. Mais le soucis est que les exposants comme Regal ne prendront sans doute pas trop la gentillesse du studio de sortir ces films tôt en VOD. Regal et AMC se sont tous deux affrontés à Universal plus tôt dans l’année quand le studio a annoncé qu’il continuerait la pratique des versions VOD premium.

En fin de compte, cela peut conduire Regal, ou pour l’autres chaînes, à refuser de montrer de grands films qui n’adhèrent pas à la fenêtre théâtrale exclusive convenue. Il est aussi important que cet accord pluriannuel avec AMC ne s’étende qu’aux États-Unis.Il n’a pas aussi été divulguer avec précision la durée de l’accord. Quoi qu’il en soit, le domaine du grand écran tel que nous le connaissons est au milieu pour l’un renouvellement sismique et il peut être compliquée avant qu’une nouvelle norme ne soit établie. Cette nouvelle nous parvient via Deadline.

Ryan Scott chez Movieweb

Articles récents

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *